Alpe d’Huez Triathlon 2015

ACBB Triathlon à l'Alpes d'Huez

Mythique Alpe d’Huez

C’est une semaine magique que la section a passé à l’Alpe d’Huez. Quasiment tous réunis dans un chalet au cœur de la station, la préparation du mythique triathlon de l’Alpe d’Huez ne pouvait pas mieux se dérouler. Au programme de cette 10e édition : un format longue distance (2,2km de nat / 115km de vélo / 21,1 km de cap) et un courte distance (1,2km de nat / 30km de vélo / 7km de cap), l’attrait principal étant la montée mythique, ses 21 virages et ses 8% de moyenne. Au total, l’ACBB était représenté par 19 triathlètes (5 sur le long et 14 sur le court). Récit d’une course à part.

7 partants, 5 arrivés

L'ACBB Triathlon à la croix de ferIl fait beau ce vendredi matin. L’air est frais mais le large soleil qui inonde la retenue d’eau du barrage du Vernay nous fait retirer la veste. Un peu avant 9h30, le départ du long est donné par Cyril Neveu, fondateur de l’épreuve. L’eau frise avec les 15 degrés et Frédéric Belaubre, 5e aux JO 2004 et champion de France longue distance cette année affole le chrono. Aligné avec Charlotte Morel en relais, le Français boucle ses 2,2 km de nat en 28’55. Côté ACBB, c’est Alban qui s’en sort le mieux dans l’eau suivi de très près par Rudy. Avec un chrono en dessous des 45’55, les deux hommes rejoignent le parc à vélo au coude à coude.

Je n’ai jamais nagé aussi bien, raconte Rudy. Pour une fois je me suis vraiment senti glisser. Quel kiff !.

Quelques secondes plus tard, c’est Christophe qui sort de l’eau en 46’16. Le visage est un peu marqué mais qu’importe le plus dur est passé, place au vélo avec au programme l’Alpe du Grand Serre, le col d’Ornon et la montée vers l’Alpe. Dans le barrage du Vernay, Adrien, Arnaud et Benoit sortiront une dizaine de minutes plus tard. Une natation fatale à Armand-Philippe.L'ACBB Triathlon à l'Alpe Mal à l’aise dans l’eau glaciale du barrage, comme de nombreux concurrents, le Breton n’a pas la force d’aller plus loin. « Après mon deuxième tour, j’étais frigorifié. Je tremblais de partout. » Frustré, Armand-Phi abandonne à contrecœur.

Comme prévu le vélo sera favorable à Christophe qui passe dans le dernier virage de l’Alpe sous les encouragements. « Allez Christophe, déchire tout » lâche un fan. Largement devant, le 59e du dernier Ventouxman terminera en tête de la section après la course à pied. Avec un chrono final de 6h53’28, Chris Domain boucle sa course en 66e position. Rudy pointe au 100e rang en 7h07’55 alors qu’Alban termine son premier L en 8h07’01. Adrien et Arnaud concluent leur tri en un peu plus de 9h.

C’était vraiment dur. Il faut se préparer comme un Ironman, raconte Adrien.

Si la nat a été fatale à Armand-Phi, le vélo aura eu raison de Benoit. Le finisher du dernier Marathon des Sables a jeté l’éponge au pied de l’Alpe. « J’en avais plein les bottes et surtout je savais que je ne serais pas dans les délais… Du coup j’ai posé le pied au virage 18… »

Court mais intense

Le lendemain, le ciel s’est nettement assombri. La pluie a fait son apparition et refroidi les ardeurs des engagés sur le courte distance. Vêtus de veste de pluie, la zone de départ est rejoint sous la pluie. La course n’a même pas débuté mais le froid et la pluie sont de sortie et la longue descente vers le barrage du Vernay est éprouvante. Pas idéal comme échauffement… Dans l’aire de départ, tout le monde est dans sa bulle et veille à ne rien oublier. On enfile la combi et on va tâter l’eau. C’est froid, mais ça va (15,4 degrés selon les officiels). Quinze minute avant le départ, c’est l’heure de la mise à l’eau. On se place, on fait quelques mouvements pour se réchauffer mais rapidement la cornemuse retentit. Le départ est donné et dans l’eau c’est la bagarre.

J’aime pas les bollos qui brassent aux bouées, râle Rémi.

L'ACBB à l'Alpe d'Huez

Dans ce premier round, chez les pros, Fred Belaubre, cette fois en solo, va s’illustrer en sortant, encore une fois, largement devant. Avec un chrono de 14’08 le Français met quasiment une minute à ses poursuivants. À l’ACBB, c’est Guillaume Bous qui prend les devant et file vers l’Alpe à toute allure.

Si Rémi a montré toute son aisance à vélo avec une montée des 21 virages en un peu moins d’une heure, Marc a impressionné tout le monde : « Je suis parti sans montre, j’ai fait toute la course au feeling. » Avec un chrono de moins de 2h30, l’Anglo-saxo est la révélation de cette 10e édition du triathlon de l’Alpe d’Huez. Les autres athlètes connaîtront des fortunes diverses. Après une bonne nat et un vélo solide la course sera fatale à Stéphane et Benoit, perclus de crampes.

J’ai crampé quasiment dès la fin du vélo. raconte Benoit. J’ai dû mouliner pendant le dernier kilomètres mais c’est revenu ensuite.

Camille au triathlon de l'Alpe d'Huez

Au final sur les 14 athlètes au départ, l’ACBB aura 12 finishers. Il est aux alentours de 17h30 et Camille franchie la ligne d’arrivée. Pour sa première année de triathlon, la future kiné boucle son deuxième courte distance de l’année.

Je suis vraiment très heureuse. La course est vraiment top. Ça a été une super aventure.

JPR.

Résultats:

Format LD:

  • Christophe Domain – 66ème en 6h53’28″
  • Rudy Moreira – 100ème en 7h07’55″
  • Alban Ribouleau – 337ème en 8h07’01″
  • Adrien Kiefer – 642ème en 9h15’55″
  • Arnaud Billon – 711ème en 9h36’35″

Format MD:

  • Guillaume Bous – 113ème en 2h15’31″
  • Rémi Benmouffok – 188ème en 2h22’28″
  • Marc Lilley – 297ème en 2h29’58″
  • Adrien Jumeaux – 371ème en 2h35’33″
  • Antoine Hénault – 381ème en 2h35’54″
  • Adrian Charles – 460ème en 2h41’32″
  • Jean-Philippe Rodenburger – 609ème en 2h52’03″
  • Stéphane Roda – 618ème en 2h52’25″
  • Benoit Brissard – 642ème en 2h53’58″
  • Felix Masse – 737ème en 3h01’32″
  • Denis Bulourde – 850ème en 3h11’32″
  • Camille Rottier – 976ème en 3h31’34″
Triathlon de Gérardmer 2015
Gentleman du coeur 2015